Pourquoi protéger mon entreprise ?

Ces 6 dernières années, sur les 29 attentats aboutis en France, un tiers a touché des entreprises (commerces, industrie, services). Bien que les institutions et les forces de l’ordre soient les plus visées (en nombre d’attentats), sur les 253 victimes, 95% sont des civils (1). De même le banditisme et la délinquance calquent de plus en plus leurs méthodes sur celles de ces groupes armés (cf. fusillade à l’arme automatique à Marseille fin mars 2019).

Cette résurgence de violence nous impose donc d’adapter notre mode de vie et aussi notre façon de travailler.

Une des plus grandes perfidies des terroristes est de nous faire croire que nous sommes impuissants face à eux. Ce qui est absolument faux. Il existe des moyens de se protéger. Aucun ne pourra garantir une efficacité à 100%. Mais se préparer à un événement inattendu permettra d’en diminuer les effets ou même de dissuader les auteurs.

 
“L’homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique.“
Albert Einstein

1 – C’est la loi

Le code du travail oblige chaque employeur à assurer la sécurité et à protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Article L4121-1).

Les attaques violentes et terroristes faisant, malheureusement, partie de notre vie quotidienne, les employeurs se doivent de les prendre en compte.

Ce type de protection est déjà mis en place dans les entreprises disposant d’entités dans des pays étrangers connaissant une situation instable et incertaine. Nous devons dorénavant intégrer le fait que nous avons à nous protéger sur le territoire national.

2 – La menace est toujours présente

Bien que Daech est perdu « son » territoire, cela ne marque pas pour autant la fin de l’idéologie du groupe terroriste. Nous devons donc toujours penser à assurer notre sécurité, sans se montrer naïf ou attentiste. Entre janvier et avril 2019, 5 attentats ont été déjoués. Le coût de revient d’un attentat est estimé entre 20 000 et 30 000€. Cette somme reste, en fait, assez modique aux regards des dégâts et conséquences qu’une attaque entraîne.

De plus la « militarisation » de la délinquance nous pousse chaque jour à faire face à des actions plus organisées et violentes de leur part.

3 – Des entreprises ont déjà pris le problème en compte

Beaucoup d’entreprises font appel à des professionnels de la sécurité afin de se protéger contre une attaque violente. Elles revoient leurs procédures d’accès, renforcent leurs enceintes, mettent en place de la surveillance… Ces opérations sont réalisées après une analyse des risques et la définition du type de cible que représente l’entreprise. Car toutes les entreprises, à différents niveaux certes, sont des cibles potentielles. Il y a également « l’effet plumeau » : une entreprise bien protégée détournera par conséquence l’attention de personnes malveillantes vers une autre entreprise qu’elles jugeront moins bien préparée.

4- Les coûts sont maîtrisés

Prise en amont d’un projet, des mesures de sécurité et de protection seront toujours moins onéreuses que celles réalisées à posteriori. Le second cas étant le plus courant, il faut absolument connaitre les modes opératoires des agresseurs afin de calibrer au plus juste le dispositif à mettre en place. Il faut également se baser sur l’existant avant de se lancer dans l’installation de dispositifs aux coûts élevés et avec une efficacité parfois médiocre. Enfin il faut se méfier des « experts-vendeurs » qui auront plus d’intérêt à vous vendre leurs services ou marchandises plutôt qu’assurer votre protection.

5 – La formation peut être financée

Une bonne organisation ainsi qu’un dispositif élaboré sont rien sans une solide formation du personnel. Réagir face à une attaque n’est pas, n’est plus, quelque chose d’habituel. Nous ne connaissons plus, pour la plupart d’entre nous heureusement, les sentiments de peur, de stress élevé, l’état de saisissement… et leurs conséquences sur nos réactions. Des formations nous apprenant à réagir face à une attaque terroriste existent et sont prises en charge dans le cadre de la formation professionnelle. Elles permettent d’avoir une réaction, individuelle ou de groupe, appropriée et ainsi atténuer les effets dévastateurs d’une attaque.

Investir dans la formation c’est conjuguer au présent mais aussi au futur le souci des hommes et le souci des résultats.
Philippe Bloch

6 – Renforcer les mesures de sécurité améliore le fonctionnement de la société

Lors d’un audit sur la protection de votre société, l’expert vous demandera donc à avoir accès à toutes vos procédures de gestions des flux de personnes, de véhicules, de marchandises, de courrier, de mail… Il pourra ainsi mettre en exergue certains points bloquants qui ont un effet négatif sur votre fonctionnement et donc votre résultat. De plus, les salariés seront moins enclins au stress s’ils sentent qu’ils évoluent dans un univers sécurisé et sûr. Ce bien être au travail à toujours un effet positif sur la production et le rendement.

Enfin l’image de l’entreprise en sortira grandie et donnera un gage de sérieux à vos partenaires.

7 – C’est valorisant pour les salariés et renforce les relations employeurs – salariés

Le fait qu’un employeur se soucie de la sécurité de ses collaborateurs est un signe réel de la bienveillance et de l’intérêt qu’il peut leur porter. Cela peut également vous faire découvrir les points forts de vos salariés et ainsi mieux les connaitre et leurs proposer des postes mieux adaptés à leurs capacités. De plus salariés et patrons sont égaux face à une menace de ce type. Les cadres n’ont pas l’apache de la bonne décision dans ces situations extrêmes. Cela apprend donc à faire confiance à ses collègues, quelque soit le niveau hiérarchique.

(1) https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2018/03/30/2013-2018-la-radiographie-du-terrorisme-en-france_5278743_4355770.html